Parenthèses: Le M.U.R de Bordeaux avec le collectif Globus Factorus

Le M.U.R de Bordeaux avec le collectif Globus Factorus

28/01/2015


Depuis le mois de Septembre, j’essaye, avec plus ou moins de réussite, de faire une présentation de chacune des performances ayant eu lieu au  M.U.R de Bordeaux.

 J’aborde chacune des fresques avec ma sensibilité et mon point de vue d’amatrice d’art urbain et d’art tout court, et pas d’experte car il y a une grosse nuance.
Même si je commence à en connaitre un rayon en matière d’art urbain, je reste tout de même une débutante.
Et pourtant, je sais ce qui me plait et ce que j’aime un peu moins.
En tant que vagabonde, de corps et d’esprit, c’est surtout une œuvre qui va stimuler mon imaginaire mais également faire appel à mon âme d’enfant qui retiendra plus mon attention.
A ce titre, la performance du mois de Janvier réalisée par le collectif Globus Factorus est particulièrement marquante et fait partie de mes préférés.


Je vais reprendre la remarque de ma fille lorsqu’elle l’a vu la 1er fois : ‘la queue du cochon, ça fait genre le nœud d'un ballon de baudruche gonflé’  mais aussi oh dis donc, c’est un peu le fouillis dans le dernier, c’est quoi d’ailleurs ? ’
‘ Tu crois que c’est un bœuf américain ? Car y a des flèches d’indien et aussi le drapeau ?’


Ben oui, entre la pintade, le cochon et l’hybride, qui a muté après avoir consommé trop de maïs transgénique (ça c’est mon interprétation à moi car elle est précoce mais pas à ce point..), il y a une multitude de petits personnages et objets à voir, de quoi stimuler l’imagination grâce à tout un univers que chacun peut transposer au sien.
Il  y en a pour les enfants, mais aussi pour les grands.
C’est parfait.

Globus Factorus , c’est Ador & Semor , 2 artistes issus des Beaux Arts, et  originaires de Nantes.
Ils œuvrent à 4 mains en France mais également au delà des frontières françaises, en Chine ou ils ont peints plusieurs murs à Shangai ou Nankin.
La fusion de ces 2 talents, qui individuellement ont des styles assez différents, est très réussie.

A aller admirer ‘in situ’ pour les bordelais jusqu’au 11 Février au M.U.R, place Jean & Jean Paul Avisseau, en plein cœur du quartier des Chartrons.

Et à partir de 12 Février, ce sera le collectif Monkey Bird qui prendra le relais, un autre univers, une façon différente de l'exprimer.
A suivre..




16 commentaires:

  1. c est chouette, et encore plus sympa quand on voit les artistes à l'oeuvre!
    bise



    http://www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. une débutante, tu dis....ça dépend pour qui ! Par rapport à moi, tu es une experte ^^

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour tous ces détaillés :) Je le note si je suis de passage à Bordeaux !

    RépondreSupprimer
  4. Ta fille a raison pour la queue du cochon.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec toi, une oeuvre doit provoquer l'imaginaire, faire vibrer

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord avec toi une oeuvre doit provoquer l'imaginaire, faire vibrer

    RépondreSupprimer
  7. En tous les cas tu réussis à chaque fois à stimuler mon imaginaire... et j'apprécie de faire ces visites, même de loin !!

    RépondreSupprimer
  8. Ces oeuvres font travailler l'imaginaire...même si je vois dans le chariot au bandeau étoilé une ville bombardée et transpercée de flèches ! Mais tu vois je dois revenir plusieurs fois pour apprivoiser ce travail :) Belle journée Bises

    RépondreSupprimer
  9. Je ne m'y connais absolument pas en street art à vrai dire, mais c'est vraiment stimulant de voir ce genre de mur qui bouscule les consciences, l'imaginaire, avec une esthétique certaine ! Franchement j'adore. C'est beau et engagé.

    RépondreSupprimer
  10. Les enfants ont un approche très spontané, c'est toujours un plaisir de voir et entendre leurs réactions !

    RépondreSupprimer
  11. Où va se nicher le détail ...
    Tu vois, le skate- board de la petite fille, complètement raccord dans les couleurs !
    Bravo la photographe.
    Biz

    RépondreSupprimer
  12. Ils s 'appliquent et c'est une belle réussite ! superbe le cliché avec la petite fille et son skate !! bravo

    RépondreSupprimer