Parenthèses: Gili Trawangan, l'autre Ibiza

Gili Trawangan, l'autre Ibiza

05/09/2014


Trois îles, gili en indonésien, trois îlots tropicaux bordés de sable blanc, de cocotiers et de récifs coralliens grouillants de vie marine.

Chaque île a sa propre personnalité.
Gili Trawangan est The Place to Be , l'Ibiza asiatique.
Les initiés l'appelleront Gili T et les locaux Gili Tralala.

Gili Meno est la quintessence du havre de paix.
On y sirote, face à la mer, son jus de pastèque, affalé sur d'énormes cousins avec en toile de fond le bruit des vaguelettes ou Bob Marley qui interprète One Love.
Pendant ce temps-là, les enfants ont déjà chaussé palme, masque et tuba, PMT pour les initiés, pour traquer tortues et poissons multicolores qui peuplent les rivages de l'île pendant que les parents font une plongée bouteille.

Gili Air est la plus familiale et peut être la plus locale et elle a la particularité d'offrir une vue magnifique que le Mont Rinjani.
Quoi qu'il en soit, elles ont toutes trois un point commun, il est très difficile de les quitter. 

Notre périple nous a conduit tout d'abord sur
Gili T que l'on pourrait presque surnommer Gili la festive. 
Pourtant, à mes yeux, c'est plutôt  l'île de tous les contrastes.
Ici, c'est l'appel du muezzin qui rythme la journée et non celui du Happy Hour et également celui des clochettes des horses cars qui font office de taxis et que l'on appelle les cidomos, des sons bien différents des bruits habituels de la ville et j'avoue que cela m'a fait du bien.

On débarque forcement à Gili Trawangan par la rue principale qui offre une enfilade assez impressionnante de bar Lounge, d'hôtels, de supérette et de centres de plongées.
Malgré cette façade plutôt tape à l'œil,  l'île  conserve un charme bohème avec ses warungs bringuebalants et ses bars à reggae.
Et puis, les jeunes occidentaux venus festoyer et qui côtoient une autre catégorie de touristes occupée à se prélasser dans des palaces luxueux, ce n'est pas pour me déplaire.
Tout ce petit monde se mélange et c'est amusant d'observer cette mixité.
Ça a un côté rassurant.

Pour trouver un peu plus de tranquillité, il faut oser quitter l'animation pour aller au nord ou au nord-ouest ou se sont implantés les hôtels de catégorie supérieure mais aussi se perdre dans la cocoteraie à l'intérieur de l'île et peut être faire une petite halte à l'écologde La Cocoteraie pour goûter au calme.
La côte ouest offre les plus beaux spots de snorkelling.
A défaut de plages praticables, il y est possible, à force d'acharnement car la bête est particulièrement timide, de croiser des requins pointes noires et quantités de tortues.
Une grande premiere me concernant après les raies manta de Kuramathi Island.

Un must : la plage du Coral Beach II à marée basse et juste avant le coucher de soleil, pour y traquer les étoiles de mers de toutes les couleurs, les martins l'ermite et les oursins rayés ou transparents.


  • pour s'y rendre, je conseille les speed boat qui peuvent partir de plusieurs villes sur la côte ( Sanur , Padang Bai , Amed notamment) . Inutile de réserver un billet avant le voyage, même en haute saison. Vous trouverez sur place et à des tarifs bien plus intéressants. Quel que soit l'agence à laquelle vous vous adresserez, elle sert d'intermédiaire pour les quelques compagnies qui assurent la traversée. Ils passent généralement vous récupérer directement à l'hôtel. Prix d'une place depuis Padang Bai : environ 450 000 roupies soit 28€ (contre 35€ sur internet) 
    Pour le retour vers Bali, de la même manière, inutile de s'y prendre à l'avance, sur place il est possible de trouver des places à des tarifs très intéressants. 
    Pour exemple, un trajet en speed boat et l'acheminent jusqu'à Ubud se monnaye à 300 000 roupies (soit 19€)
  • Hôtel : il y en a pour tous les budgets mais attention en haute saison, il faut réserver. Il n'y avait plus aucune disponibilité sur Gili T quand nous y étions et il faut réserver à minima 4 mois avant pour avoir à peu près le choix. Sur la côte nord de Gili T, les hôtels de luxe pour lesquels il faut bien débourser environ 100€ la chambre. Sur la façade Sud, la plus animée : hôtel, bungalow moyen de gamme, environ 50€ la nuit. À éviter peut être l'intérieur de l'île.Certains resorts de luxe s'y sont logés mais c'est un peu loin de tout et beaucoup moins paradisiaque. Ceci dit, j'ai séjourné à la Cocoteraie, écolodge au beau milieu de la plantation de cocotiers et j'en étais enchanté. 
  • Restaurants : dans la catégorie Testé et approuvé : le Samba Lounge pour l'accueil, l'ambiance musicale chaque soir, les mojitos et ses plats de poissons au barbecue, le Scallywag où il est possible de choisir son poisson sur un étal au frais, le night Market et notamment le warung Kiki Novi, le Wilson Retreat au nord de l’île et la Villa Julius à l’ouest.
  • Snorkeling : il est possible d'en faire de partout en partant de la plage. Par contre, à la place des palmes, je vous conseille les chaussures en plastiques pour pouvoir passer les premiers mètres sans se faire mal aux pieds sur le corail mort. Ensuite, le mieux est d'aller en faire à l'étal pour éviter les courants de la marée montante et les coraux morts de la marée basse. 





22 commentaires:

  1. Décidément c'est un vrai plaisir de venir sur ton blog, c'est un vrai voyage pour moi!
    Photos superbes!

    Bisous :D

    M.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces photos merveilleuses qui me donnent furieusement envie de partir là-bas :) Belle journée Bises

    RépondreSupprimer
  3. je ne fais pas de snorkeling, ni plongée, ni quoique ce soit de ce genre, mais je ne doute pas que ce soit paradisiaque tout de même!

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos sont toutes superbes ! Merci pour le partage :)

    RépondreSupprimer
  5. Rentrer de la première d'école, un peu lessivée et découvrir tes photos :
    Séquence détente-thalasso...
    Merci
    Biz

    RépondreSupprimer
  6. C'est très similaire à ce que j'ai constaté sur Pulau Tioman en mer de Chine du Sud, merci pour les infos, je garde tout ça en réserve !

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique ! J'ai hâte d'en voir plus :)

    RépondreSupprimer
  8. Oh la la c'est pas bien de me faire autant envie à la rentrée ;-)) je connais Bali mais pas ces îles qui m'ont l'air fantastiques ! Bon week end Isa

    RépondreSupprimer
  9. Quel endroit enchanteur!
    Très beau!
    Merci Isa!

    RépondreSupprimer
  10. J'y suis en ce moment et je quitte cet endroit demain.
    Un conseil : fuyez !!
    - Saleté omniprésente, on se croirait dans un bidonville, des détritus partout dès qu'on quitte le bord de mer...
    - Chambres sales, pas d'eau chaude même sur du haut de gamme à 150$ la nuit...
    - Muezzin qui pète les couilles du matin au soir ( j'ai décollé à 7h ce matin pour aller plonger, il était déjà en train de brailler...)
    - Nourriture exécrable même dans les restos hauts de gamme...
    - Nightlife inexistante ( il parait que c'est la saison haute pourtant...)
    - Locaux complètement lobotomisés ( j'ai pris part à une magnifique soirée fumage de crack ce soir... Non merci je n'en veux pas... Une fille m'a sorti droit dans les yeux : 'si tu vas m'acheter une dose, boom boom' comprenez : on baise)

    Seul point positif, on ne dépense rien mais bon, on dépense encore moins en Thaïlande, on mange mieux, c'est plus paradisiaque et, si on aime les filles asiatiques, ce qui n'est pas mon cas, c'est l'orgie...

    Bien content de rentrer en France, vraiment pas pour moi l'Indonésie, dégoûté de ces 10 jours de vacances, même Bali est inintéressant, j'ai pourtant suivi le lonely planet ( Ubud, Bedugul, Batur, Amed, Gili )... De la misère, de la saleté, de la malebouffe, au secours !!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment répondre à un tel commentaire ... visiblement, vous vous êtes trompés de destination. Tout d'abord, l'appel à la priére , c'est une reflexion qui effectivement revient assez souvent dans la bouche des touristes qui parcourt l'ile auxquels je ne saurais que conseiller d'éviter les pays ou la 1er religion est l'islam, du simple bon sens .. Pour tout le reste, je vais zapper tellement vous semblez typique des touristes francais que j'ai pu croiser et qui ne comprenaient pas que les indonesiens n'aient pas reproduit à l'autre bout du monde l'exacte replique de leurs univers si cher et si parfait ...
      Un conseil : restez donc chez vous ...

      Supprimer
  11. Je te lis, je regarde , un paradis que je déguste , merci

    RépondreSupprimer
  12. Très belles photos qui me font rêver !

    RépondreSupprimer
  13. Quel beau partage, merci de la balade
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Très, très joli billet.
    Forcément, si je suis touriste, j'ai envie de ne pas opérer de choix entre les trois îles. Toutes me semblent intéressantes (enfin, surtout si je ne rencontre pas d'énorme cousin... Oui, je sais, c'est bête mais je ne me refais ;) ).
    A la vue de tes belles images, je veux bien effectivement commencer par Gili Trawangan !

    RépondreSupprimer
  15. Ça donne envie d'aller y faire un tour !!

    RépondreSupprimer
  16. Tu déconnes, c'est mieux qu'Ibiza ce que tu nous montres !!

    RépondreSupprimer
  17. Merci Isa pour ce partage et ces souvenirs!
    Je devais y etre en même temps que toi, fin aout... Je rajouterai juste une chose, cela vaut la peine de faire de la plongée, au Turtle's Heaven, pour voir des tortues de près, une expérience vraiment extraordinaire: http://globe-croqueuse.com/iles-gili

    RépondreSupprimer