Parenthèses: Wiplash de Damien Chazelle

Wiplash de Damien Chazelle

09/01/2015




Il y a juste quelques heures, j’étais face à un écran, dans une salle de cinéma. 

Presque scotchée dans mon fauteuil.

Whiplash c’est le nom d’une célèbre partition de jazz et c’est également le titre du film que j’ai été voir hier soir.

Quelle claque monumentale… sublime, émouvant, fort en émotions, d’un réalisme incroyable, une vraie plongée au cœur d’une école de musique réputée, un film sur un jeune prodige de la batterie qui étudie dans le meilleur conservatoire des Etats-Unis traité comme thriller et qui tient en haleine….pour au final nous mettre knock-out.

Au Shaffer Conservatory de Manhattan, le jeune Andrew Neiman , batteur de jazz est remarqué par Terence Fletcher , un chef d’orchestre à la fois génial et tyrannique qui l’intègre à son Big Band.
Poussant ces élèves à bout, les forçant dans leurs derniers retranchements, animant un esprit fort de compétition et d’humiliation, ce drame musical se transforme vite en thriller psychologique, intense et provocateur sur le plan émotif.
Le rythme du film est calqué sur l'évolution et la puissance de jeu du jeune batteur.


Le principal sujet du film, c’est la musique jazz.
On ressent dans chaque plan, un amour véritable de cette musique de la part de la part de son réalisateur, Damien Chazelle.
Les cordes, les cuivres, les vents, chaque famille d’instruments est sublimée lorsque le groupe se met à jouer.

Au fil de cette partition, le ton monte en puissance jusqu'à un final époustouflant, grandiose, un solo de batterie mais aussi l’affrontement entre le maître et l'élève.
Le jeu des 2 acteurs principaux est plus qu’excellent.
JK Simmons, souvent aperçu dans des seconds rôles ou des séries américaines, est juste hallucinant de perversité, d'antipathie et de violence, juste avant de redevenir doux comme un agneau.
Miles Teller est une découverte, son rôle n'est pas simple mais il l'incarne de manière concrète avec une force et un naturel incroyable.

A voir absolument. 
Pitch : Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération.
Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement.
Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable.
Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...

Durée : 1h47 

Casting : Miles Teller , JK Simmons , Paul Reiser 



15 commentaires:

  1. J'aime assez le jazz pour être allée jusqu'à la Nouvelle Orléans..alors voir un bon film me plaît ! Merci d'en parler si bien ! Bises

    RépondreSupprimer
  2. ' Quand le jazz, quand le jazz est là... '
    Biz

    RépondreSupprimer
  3. je suis amateur de Jazz et j'ai hâte de voir ce film !

    RépondreSupprimer
  4. Gros coup de coeur pour moi aussi, et le réalisateur n'a pas encore 30 ans!

    RépondreSupprimer
  5. Ca conforte mon envie de le voir!

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai vu et j'ai beaucoup aimé. Juste un petit truc qui me dérange mais que je n'arrive pas encore à expliquer, j'en parle très vite sur le blog.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai prévu de le voir cette semaine, essentiellement pour l’immense J.K.Simons ! ce que tu en dis excite encore plus mon envie !

    RépondreSupprimer
  8. je suis sûre qu'il me plairait !

    RépondreSupprimer
  9. Il faut vraiment que j'y aille
    Belle critique qui nous emporte
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. J'ai eu moi aussi un énorme coup de cœur. Ce film est absolument dingue, et la scène finale m'a fait l'effet d'un bouquet final de feu d'artifice !

    RépondreSupprimer
  11. tu en parles si bien, ca donne forcement envie de le voir!


    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  12. C'est fou, tout le monde le recommande ! Je pense suivre donc ton sage conseil !

    RépondreSupprimer
  13. Un film à voir absolument, nous sommes d'accord avec vous, nous en parlons aussi !

    RépondreSupprimer
  14. Ah on m'a conseillé ce film :-)
    et ton post me conforte dans l'idée d'aller le voir !

    RépondreSupprimer